Le Blog de Christine Meyer

25 avril 2012

Pourquoi je serai candidate aux élections législatives de 2012

       Le 10 et 17 juin prochain , je me présenterai au suffrage des électeurs pour les élections législatives sur la 1ère circonscription de Loire-Atlantique au tire du MRC : Mouvement Républicain et Citoyen

  Cette candidature résulte d'un engagement politique et personnel ancien et profond 

 Je suis actuellement secrétaire nationale du MRC , chargée de la citoyenneté et du droit des femmes 

Mon engagement au MRC est ancien : 1993 : date de la constitution du Mouvement des Citoyens,( "ancêtre " du MRC) sous la présidence de Jean-Pierre Chevènement 

 

Je suis également engagée au niveau local : je suis conseillère municipale à Nantes depuis 2001 et conseillère communautaire depuis 2008 au sein de la majorité de Gauche , conduite par Jean-Marc Ayrault .

 Le Mouvement Républicain et Citoyen  représente , au sein de la Gauche , la sensibilité républicaine 

 Face aux périls actuels de la crise , le MRC et le PS ont décidé d'oeuvrer au rassemblement des forces de progrès pour placer la Gauche dans une dynamique de victoire .

Le MRC et le PS ont donc signé le 9 mars dernier  un accord politique  au titre significatif : "Reprendre en mains notre avenir"

 L'accord politique résulte d'une analyse et d'une volonté communes pour redresser la France : sur l'école , les valeurs républicaines la sécurité , la politique étrangère, la nécéssaire réindustrialisation du pays et la reprise en mains des acterus d'une finance aujourd'hui dévoyée 

 C'est pourquoi, très rapidement après cet accord, Jean Pierre Chevènement a publiquement affirmé son soutien à la candidature de François Hollande et a appelé à voter pour lui dès le 1er tour de l'élection présidentielle 

 

Aujourd'hui, je représente , sur la 1ère circonscription, le seul parti politique qui a directement appelé à voter François Hollande 

Lors des élections législatives , je me situerai clairement dans le cadre de la majorité parlementaire future de soutien au Président Hollande , du moins comme je l'espère

 Depuis plusieurs semaines , j'ai fait campagne avec mes camarades socialistes sur Nantes , du porte à porte en centre ville et sur le quartier du Breil pour convaincre nos concitoyens d'aller voter et de porter leurs voix sur François Hollande

 C'est pourquoi les résultats d'hier ne peuvent dans un 1er temps que me réjouir : forte participation  et François Hollande nettement en tête

 Le bon résultat de Marine Le Pen doit être reconnu , non minimisé et analysé

Il Y a une grande souffrance chez une partie de nos concitoyens : le sentiment d'avoir été abandonnés par les politiques , mais aussi les medias , et l'ensemble de la "classe dominante" , de ne plus être visibles , bref , de ne plus exister

je pense que la plus grave erreur est de les rejeter , les condamner , les mépriser et les traiter de "fascistes"

C'est facile , cela donne "bonne conscience" et surtout une façon de ne pas analyser ce qu'il y a de nouveau dans ce phénomène et comment y "répondre"  autrement que par l'invective

Posté par meyer christine à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2007

Le saviez vous? les archives municipales en ligne!

archivesIl va falloir mettre à jour la carte des départements et municipalités proposant des archives en ligne!

En effet, les Archives municipales proposent maintenant en ligne les actes d'état civil de Nantes mais aussi de Chantenay et Doulon, communes annexées en 1908.

Sont désormais accessibles les actes de naissance et de mariage de 1793 à 1881, les actes de décès de 1793 à 1905 ainsi que les répertoires annuels jusqu'en 1905 et les tables décennales jusqu'en 1902.
Les généalogistes, historiens et autres passionnés du monde entier peuvent désormais faire leurs recherches de chez eux! "Ceci permet de valoriser notre patrimoine et de préserver nos originaux, que nous aurons à "sortir" moins souvent", explique la responsable des archives municipales, Véronique Guitton.
Cette base de données va s’enrichir. Courant 2007 les délibérations des conseils municipaux de 1565 à 1906 seront à leur tour numérisées ...

Le site des archives municipales de Nantes Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h45.
Du lundi 2 au vendredi 13 avril 2007, les archives municipales sont ouvertes de 9 à 12h et de 14 à 17h. L'inscription est gratuite sur présentation  d'une pièce d'identité.
Renseignements : 02 40 41 95 85.

Posté par meyer christine à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2007

Bienvenue aux citoyens

La République est une communauté de citoyens soucieux de l'intérêt public.

Posté par meyer christine à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2007

D'où vient le Breuil ?

environnementinfoBreil vient du gaulois "Brolium"  qui signifie  parc boisé.

Bon, on peut dire que les âges passant,  le quartier a "légèrement " changé d'aspect!

Par ailleurs, au moins 24 communes portent  ou ont un quartier nommé Breil.
4 communes de France portent le nom de Barberie.

Posté par meyer christine à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Liberté

Premier mot de la devise républicaine, la liberté : la Déclaration des droits de l'homme de 1795, la définissait ainsi : « La liberté consiste à pouvoir faire ce qui ne nuit pas aux droits d'autrui ». « Vivre libre ou mourir » fut une grande devise républicaine. Sous le gouvernement de Maximilien de Robespierre, les rebelles adversaires de la République furent combattus sur la base du mot d'ordre : « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté ».

Posté par meyer christine à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Egalité

Deuxième terme de la devise de la République, le mot Égalité signifie que la loi est la même pour tous, que les distinctions de naissance ou de condition sont abolies et que chacun est tenu à mesure de ses moyens de contribuer aux dépenses de l'État.

Posté par meyer christine à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fraternité

Troisième élément de la devise de la République, la Fraternité est ainsi définie dans la Déclaration des droits et devoirs du citoyen figurant en tête de la Constitution de l'an III (1795) : « Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fit ; faites constamment aux autres le bien que vous voudriez en recevoir ».

Selon Paul Thibaud, philosophe et ancien directeur de la revue Esprit[1], « Autant la liberté et l'égalité peuvent être perçues comme des droits, autant la fraternité est une obligation de chacun vis-à-vis d'autrui. C'est donc un mot d'ordre moral. »

Posté par meyer christine à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Histoire de notre devise

Bien que « Liberté, Egalité, Fraternité » fasse partie des nombreuses devises invoquées lors de la Révolution française, il faudra attendre la IIIe République pour qu'elle soit adoptée comme symbole officiel. Entre-temps, elle sera mise à mal avec les principes mêmes de la République.

Délaissée par l'Empire et la Restauration, ce n'est qu'en 1848 qu'elle renaît sous la plume de Pierre Leroux, alors représentant du peuple à l'Assemblée nationale, qui participe largement à sa reconnaissance constitutionnelle comme principe de la République.

Associée à la République dite ouvrière, la devise prend alors tout son sens : le suffrage universel (masculin) adopté, la Liberté ne s'arrête plus aux portes de la Bourgeoisie ; par la promotion des Associations ouvrières (ancêtres des coopératives de production), la création de la Commission du Luxembourg étend l'Egalité aux domaines économiques et sociaux ; et la Fraternité, à travers un Etat représentant l'Union du peuple souverain, vient pondérer l'engouement de ses sœurs Liberté et Egalité. Alors qu'auparavant les Républicains avaient cette tendance à privilégier ou l'Egalité ou la Liberté, la France trouve à ce moment précis de l'histoire la voie de la démocratie.

Posté par meyer christine à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]